Having a drink with Shane MacGowan

A DRINK WITH SHANE MACGOWAN by VICTORIA MARY CLARKE, Pan Books 2001

Brilliant book about Pogue leader Shane Mac Gowan’s life written by his own life-long partner Victoria Mary Clarke. Written as a dialog between the two, it’s a transcription of several autobiographical interviews. MacGowan tells Clarke some anecdotes about his childhood in Ireland, the move to England, the punk era and about life on the road with the Pogues.

I laughed at MacGowan’s self-admited arrogance at the beginning of the band’s success in the eighties. At the time they supported Elvis Costello during a tour of Britain and Ireland. Little did they know they were actually supporting the soon to become producer of their second album Rum, Sodomy and the Lash. Shane tells how himself and Spider Stacey were not showing all due respect to Elvis Costello. In his own words: « So we blew him off the stage every night and we used to go into their dressing room when our gig was over, and we’d have a crate of beer on our rider and they’d have bottles of blue label Smirnoff, champagne and all the rest of it, so we’d go in and drink it when they were on stage and then they’d get really annoyed and we kept doing it and they kept getting annoyed and we kept doing it and they’d get really annoyed and we kept getting really drunk. » In fact it was basically impossible for the Pogues to leave the other band’s drinks untouched while they were on stage.

The overall tone is spontaneous and makes for a sincere account of one of the singers who, like the Luke Kelly or Sinead O’Connor, succeeded in bringing irish music to a wider audience.

Ce très bon livre sur le leader des Pogues Shane MacGowan a été écrit par sa propre compagne Victoria Mary Clarke. Dialogue entre eux deux, c’est une transcription de plusieurs interviews autobiographiques. Les Anecdotes sur son enfance en Irlande et en Angleterre cotoient des points de vue sur l’époque punk et des récits de la vie en tournée avec les Pogues.

On rit de l’arrogance avouée de MacGowan quand le groupe a percé dans les années 80. C’est à cette époque qu’ils ont joué en première partie d’Elvis Costello lors d’une tournée anglo-irlandaise un peu avant que Costello ne produise le second album des Pogues, Rum, Sodomy and the Lash. Shane raconte comment lui et Spider Stacey se comportent avec un certain irrespect envers leur hôte: « Donc on lui volait la vedette tous les soirs et on allait dans leur loge à la fin de notre concert, nous on avait un fût de bière sur notre rider et eux avaient des bouteilles de Smirnoff label bleu, du champagne et tout, donc on y allait et on buvait quand ils étaient sur scène et ça les énervait vraiment et on n’arrêtais pas de faire ça et eux ça les énervait encore et on continuait et ça les énervait vraiment et nous on continuait à vraiment se saouler. » En fait il était impossible pour eux de ne pas piquer les boissons de l’autre groupe quand il était sur scène.

Le ton est spontané et sincère pour cette biographie d’un des chanteurs qui comme Luke Kelly ou Sinead O’Connor a réussi à mettre la musique irlandaise sur le devant de la scène.