Official Selection for Sara Music Video

2012-05-25-shopbutton-fond-blanc-casse

Fiers d’apprendre que le clip d’Arnaud Bringer-Casanova « Sara »a sera dans la SELECTION OFFICIELLE du London Golden Scout International Film Festival l’hiver prochain. C’est loin, mais c’est une très bonne nouvelle ! Le clip doit encore passer une étape de sélection pour être projeté pendant le festival. On croise les doigts et on vous tient informés …
Up Spring Barley !
Proud to learn that Arnaud Bringer-Casanova’s music video « Sara » is part of the OFFICIAL SELECTION of this winter’s London Golden Scout International Film Festival. It’s in a while but it is very good news indded ! The film will go through another selction to be screened during the festival. Fingers crossed and we’ll keep you posted …

Chroniques de l’album & interview

2012-05-25-shopbutton-fond-blanc-casse

Spring Barley Live in Paris video

Roisin – music from the album Simon McDonnell & Spring Barley

Live in Paris with special guests Soazig Hamelin & Benoît Volant (violins)

Simon McDonnell: vocals, mandola
Alexandre Sallet: Accordion, backing vocals
Franck Germain: percussions, backing vocals
Kenan Guernalec: flute

Camerawork: Arnaud Bringer-Casanova
Image & sound editing: Alexandre Sallet
Sound: Antoine Massot https://www.altsonik.com/
Mastering: Philippe Tessier du Cros

Spring Barley notes #1 germination

en concert le 27 Octobre à Paris au studio de l’Ermitage


A l’époque de mon premier groupe folk, Celtica, j’étais toujours à la recherche de nouvelles chansons. C’est la quête perpétuelle des folksingers. Trouver des chansons avec une belle mélodie et des paroles intéressantes devient votre tache principale. Puis viennent les arrangements avec le reste du groupe. C’était à l’époque du boom d’internet notamment pour les musiciens. J’ai trouvé All Among the Barley (Tous dans l’orge) sur la base de donnée Digitrad. Les paroles avaient du cachet grâce à leur poésie nostalgique et l’usage d’expressions désuètes et de tournures anciennes. Mais ce qui m’attirait c’était le thème de la chanson.

Apprenti dans une ferme de céréales, je me souviens bien de la beauté des champs d’orge prêts à moissonner. Cela me semblait barbare de sacrifier une telle vision. Mon patron lui ne partageait pas de tels scrupules à juste titre d’ailleurs! Il se réjouissait de récolter cette bonne orge bio fruit de plusieurs mois de travail. Voila comment la chanson a germé. J’ai écrit une nouvelle mélodie et plus tard Celtica l’a enregistrée. J’avais déjà quitté le groupe et la Normandie pour créer ce qui allait devenir Spring Barley (orge de printemps). A Rennes j’ai rencontré de nombreux et excellents musiciens dont Benoît Volant le violoniste qui m’a donné l’idée de la jig qui arrive après le troisième couplet.

 Un jour j’ai décidé d’y adjoindre deux autres chansons et d’en faire une suite comme l’avait fait Andy Irvine avec The Immigrants sur Rainy Sundays … Windy Dreams et comme on le fait couramment avec les airs de danse. Le choix de The Wind that shakes the Barley était évident et donnait un fond historique irlandais à l’affaire. The Maid that sold her Barley avait à peu près la même mélodie mais nous l’avons passé de ternaire à une rythmique binaire. Nous avons ajouté une longue introduction à la flûte peule qui donne d’emblée le ton de l’album. Un blend de musique irlandaise, musique du monde et de pop que nous avons baptisé Irish Desert Blues.


en concert le 27 Octobre à Paris au studio de l’Ermitage